"On n’enchaîne pas la Parole de Dieu !"

Publié le par P. Olivier Sournia

Chers amis,

Certains parmi vous ont déjà reçu de notre part un courrier annonçant l’annulation des retraites de ce début d’année 2021. Une fois n’est pas coutume, la situation sanitaire nous contraint à commencer l’année comme nous avons terminé la précédente : en avançant au pas à pas, au fur et à mesure des décisions gouvernementales. Pour le moment, nous ne voyons pas comment reprendre les retraites, étant soumis à la même législation que les restaurants, et n’ayant pas la possibilité de rassembler des personnes en salle de conférence.

Ces contraintes incontournables ne sont toutefois pas un impossible : nous avons à cœur de continuer de partager avec vous la nourriture de la Parole, afin de mettre en commun, à l’instar des premiers chrétiens, les ressources inépuisables permettant d’alimenter notre endurance pour cette longue traversée… Et notre partage de ce jour revêt un sens tout particulier, alors que l’Église, aujourd'hui, célèbre le « Dimanche de la Parole », en finale de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, semaine couronnée par la fête de la conversion de saint Paul. « Malheureux suis-je, si je n’annonce pas l’Évangile ! », clamait l’Apôtre (1 Co 9, 16), alors qu’il était si souvent confiné en prison, ligoté, malade ou persécuté… La vie même de cet apôtre au cœur brûlant nous enseigne sur la formidable puissance de liberté de la Parole : « on n’enchaîne pas la Parole de Dieu ! » (2 Tim 2, 9).

C’est pourquoi, en ces temps où la nuit semble trop durer, nous aimons vous livrer un magnifique et ardent texte de Florin, nous partageant le secret de la puissance de la Parole : « Servez-vous de votre Évangile, prenez "la lampe allumée et restez en tenue de service, soyez prêts" et du dedans des paroles de l'Évangile le Seigneur apparaîtra au beau milieu de la nuit ! ».

En vous souhaitant une lecture profonde et savoureuse, nous vous redisons notre proximité, par le dedans…

Olivier Sournia
24 janvier 2021


 

Luc 12,35-38. Jésus disait à ses disciples :
"Restez en tenue de service, et gardez vos lampes allumées"... 

Un peu plus loin dans ce chapitre douzième de saint Luc, vous avez ce fameux passage qu’il faut connaître par cœur (Luc 12,49) : « Je suis venu allumer le feu sur la terre et quelle n’est pas ma hâte de le voir flamber. » C’est comme si ces deux passages se donnaient la main ou se donnaient le coude et allaient ensemble. Que signifie ce passage ?... (lire la suite...)

Publié dans Au fil des jours...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :