Notre joie d'ouvrir nos portes !

Publié le par P. Olivier Sournia

Chers amis,

 

Le moment est venu de vous écrire à nouveau, alors que notre pays, comme la plupart des pays du monde, sort progressivement d’un long confinement. Cette période inédite a eu un impact certain dans nos vies. Comme beaucoup, nous sentons que « reprendre la vie d’avant » est une illusion, voire un déni. A ce jour, près de 400 000 personnes sont mortes des suites de la Covid-19, dont presque 30 000 dans notre pays. Beaucoup parmi vous ont été atteints, certains gravement. C’est pourquoi vous étiez et demeurez présents dans notre cœur communautaire. Nous avons eu la grâce, je devrais dire le privilège, de pouvoir célébrer la Semaine Sainte puis tout ce Temps Pascal, et je peux vous dire que chaque jour, votre absence se faisait sentir douloureusement. Au creux de notre « grotte », comme à Nazareth, Dieu a confirmé sa présence au cœur d’un quotidien humain « au ras des pâquerettes ». Et c’est là que, invisiblement, nous vous portions et nous nous préparions à vous retrouver « en chair et en os » …

 

Nous avons pu mettre rapidement en place un blog dans lequel nous avons partagé avec vous une nourriture tirée de la besace de notre héritage communautaire. Beaucoup parmi vous ont exprimé leur reconnaissance, et nous restons heureux de cette expérience nouvelle, numérique mais bien réelle, du partage de la Parole. La lecture des différents textes mis en ligne a permis à chacun d’en profiter à n’importe quel moment de la journée, y venir et revenir au gré de son planning et de son désir, de ses questions, du travail intérieur qui se faisait… C’était comme une sorte de retraite à domicile, pour soutenir votre marche quotidienne, vécue parfois dans une vraie solitude.

 

Certains ont émis le souhait que nous puissions proposer des retraites sur internet, mais comme je l’écrivais à l’une d’entre vous, l’expérience des retraites, avec la prédication et le vécu liturgique, sont au cœur d’un vivre ensemble communautaire indispensable. Moi-même, je ne pourrais plus prêcher sans la communauté et le partage qui est inscrit au cœur de son mode de vie, et sans la relation qui est établie avec les retraitants, sans sentir les regards, les corps, sans voir l’évolution des visages (parfois spectaculaires… et toujours fort instructifs !). C’est toute l’alchimie d’une retraite qui s’opère dans ce vivre ensemble et qui permet à la parole de porter un fruit qu’elle ne porterait pas s’il s’agissait d’écouter sans proximité physique et sans cette expérience de vie communautaire si particulière qu’est une retraite.

 

Quelle n’est pas notre joie, maintenant, de savoir que nous pouvons rouvrir nos portes ! Les dernières annonces du gouvernement, accompagnées des consignes précises des autorités locales et de nos évêques, nous permettent de préparer la reprise de la prédication avec les retraites de l’été. Nous avons réévalué nos capacités d’accueil en fonction des règles de distanciation sociale, et ceci nous permet d’accueillir 50 personnes à la Roche d’Or, et 40 aux Fontanilles. Notre courrier-réponse à votre inscription vous donnera plus de détails sur les conditions concrètes de l’accueil et de la participation aux retraites. Par ailleurs, bien que nous ayons tourné et retourné la question en tous sens, nous n’aurons pas la possibilité d’accueillir les enfants cet été, et croyez bien que cela nous attriste… Il faudra patienter encore un peu avant d’entendre à nouveau leurs rires et leurs cris emplir le verger de la Roche d’Or.

 

Nous avons donc dû revoir notre manière d’accueillir, ainsi que le programme lui-même. En effet, pour des raisons de santé, François Rouyer est contraint d’arrêter pour plusieurs mois la prédication. Nous avons donc refait le programme des retraites du second semestre 2020, dans nos deux maisons, en fonction de ma disponibilité et de celle des autres prédicateurs, à partir d’un regard réaliste sur la situation. Vous le trouverez en détail sur le site internet. Je vous invite à en prendre connaissance attentivement.

 

Comme je l’évoquais en commençant, nous n’allons pas « reprendre la vie d’avant » la Covid-19. Pas seulement à cause des effets sanitaires, économiques et sociaux de cette pandémie. Car si les événements bousculent le cours de nos vies, ce ne sont pas eux qui nous conduisent : c’est l’Esprit. J’étais frappé, en ce Temps Pascal où chaque jour nous lisions les Actes des Apôtres, de voir comment au gré des situations, l’Esprit sollicite, conduit, insinue, provoque… et les Apôtres ont ouvert des chemins nouveaux en écoutant Ses inspirations. Ainsi Paul et ses compagnons, empêchés par l’Esprit d’aller à Éphèse puis en Bithynie, stationnent à Troas et, ayant la vision d’un Macédonien appelant au secours, ont aussitôt cherché à partir pour la Macédoine, car ils en avaient déduit que Dieu les appelait à y porter la Bonne Nouvelle. C’est ainsi que l’Évangile est arrivé… en Europe ! (cf. Actes 16, 6-10)

 

De la même manière, au travers des événements et des contraintes, l’Esprit nous invite à le suivre et à inventer une nouvelle manière de vivre. Nous avons fortement senti, en vivant ce confinement, que le mode de vie de Nazareth, déjà au cœur de notre vie, apparaissait avec d’autant plus d’importance que nous sommes maintenant obligés de réduire considérablement nos capacités d’accueil. Nos partages d’évangile, au sein des rassemblements communautaires, nous ont permis de goûter plus intensément à cette simplicité nazaréenne d’une vie avec Jésus dans le plus concret du quotidien d’une maison. C’est cela que nous sommes appelés à partager avec vous : la prédication naît d’un vivre-ensemble, et le plus petit nombre permet davantage de proximité. Peut-être est-ce là l’indication d’une forme renouvelée des retraites à venir…

 

Pour terminer je souhaite remercier tous ceux qui nous aident financièrement à traverser cette crise… Je vous suis très reconnaissant de l’amitié manifestée au travers de ce soutien matériel. Merci…

 

A chacun je dis, au nom de la communauté, que nous avons hâte de vous revoir… !

 

Que Marie vous garde dans la confiance et l’enthousiasme de l’Esprit !

 

P. Olivier Sournia

 

"Viens boire à la source", CD Tissage d'or 6 (Communauté de la Roche d'or)