Assomption : Nous sommes visités par Marie...

Publié le par P. Florin Callerand

 

Au cœur de l’été rayonne la fête de l’Assomption, célébration de ce mystère dans lequel nous sommes enracinés depuis l’origine de la Communauté. Aussi, en vous souhaitant une très belle fête, nous aimons vous proposer en ce jour cette homélie de Florin Callerand du 15 août 1997, sa dernière célébration de l’Assomption. Après la lecture de l’évangile de la Visitation (Luc 1, 39-56), laissons-le nous mettre en présence de Celle qu’il n’a cessé d’aimer et célébrer !

La Communauté

 

 

 

Pour la liturgie de l'Assomption, le pape Pie XII et son équipe liturgique s'étaient bien gardés de donner la totalité du récit de la Visitation, Magnificat y compris. Il n'y avait que les trois premiers versets du Magnificat. L'intention première de Pie XII était, non pas d'abord, de nous entraîner dans l'action de grâce de Marie avec la totalité du Magnificat, mais il voulait faire sentir que l'Assomption de Marie était essentiellement, quant à nous, une visitation pour laquelle Dieu l'équipait et la mandatait. Et c'est ainsi que, venant à nous avec l'équipement de gloire que son Fils, Christ et Seigneur, lui donnait, Marie allait pouvoir, à partir du mystère de son Assomption, devenir effectivement, réalistiquement, notre mère formatrice pour nous orienter dès maintenant vers les choses d'en haut, la Gloire.

 

Quand Marie arrive près d'Élisabeth, celle-ci va recevoir d'elle une fameuse orientation messianique qu'elle ne pouvait pas pressentir préalablement. Pour qu'Élisabeth reçoive un pareil branle-bas interne, physiquement et psychologiquement, il a fallu que Marie dans la salutation qu'elle lui adressait, lui fit connaître le motif de sa visite… Car en Orient, quand il y a des rencontres, on ne se borne pas à se dire : "Bonjour !", "Vous allez bien ?", etc. mais tout de suite, on dit ce que l'on a dans le cœur : "Pourquoi viens-tu me voir ?" Marie dit : "Je vais te dire...".

 

Que s'est-il passé pendant ces quelques minutes entre Marie et Élisabeth, quand Marie lui fait des confidences sur ce qui lui est arrivé, qui l'a tellement bouleversée, et qui va bouleverser Élisabeth à son tour ? Jamais elle n'aurait cru que le Messie annoncé par les prophètes viendrait de cette façon-là. Alors, Élisabeth crie, dans l'Esprit Saint, comme si elle venait de recevoir une véritable Pentecôte, grâce à Marie qui vient de l'approcher : "D'où m'arrive ceci, que la Mère de mon Seigneur vienne à moi. Car vois-tu, à peine le son de ta salutation avait-il frappé mes oreilles, était-il entré en moi, que l'enfant qui est en moi a gambadé d'allégresse comme un jeune veau que l'on détache de l'étable et qui s'en va folâtrer dans la prairie. Oui bienheureuse es-tu, toi qui as cru en ce qui t'était dit de la part du Seigneur."

En voyant l'effet que sa visitation vient de produire en Élisabeth qui passe de l'Ancien au Nouveau Testament et qui entre dans le mystère de l'Incarnation, Marie, saisie par l'Esprit de Pentecôte, s'écrie : "C'est arrivé, et maintenant je suis la collaboratrice de Dieu pour porter la Bonne Nouvelle, l'Évangile, à toutes les créatures." Sa maternité divine pour l'humanité naît immédiatement après le mystère de l'Annonciation, et Marie, dans sa Visitation, en fait la première application, le premier exercice. Élisabeth est la première fille de la Vierge Marie, l'Église vient de naître. Et voici Jean-Baptiste, et voici le vieux Zacharie qui lui aussi va être remué. C'est Marie, la visiteuse, qui porte à domicile tout ce qui est en elle d'accueil de ce que Dieu vient de lui donner : Son Seigneur. Car elle est pleine de Jésus et c'est comme telle qu'elle vient à Élisabeth, à Jean-Baptiste, et à Zacharie. C'est pourquoi le Pape Pie XII avait voulu que nous ayons l'accentuation sur le mystère de la Visitation comme tel.

 

Mais c'est magnifique le « Magnificat » de la Vierge Marie ! La deuxième équipe liturgique qui a voulu compléter, faire mieux que le Pape au départ, a fait ce qu'elle a fait, et c'est bien, c'est très bien ! Mais du coup, ça obnubile la motivation fondamentale, l'intuition d'aigle que le Pape Pie XII avait senti : Pourquoi la Visitation ? La mise en œuvre et en exercice de la maternité universelle de Marie, donc l'évènement de la Visitation, va être accompli par Marie dans l'Assomption, non plus seulement avec ses jambes pour se déplacer et faire les 150 kilomètres qui s'en vont de Nazareth jusqu'à Hébron, jusqu'à Aïn Karem, mais avec "les ailes du Grand Aigle". Et ce désert qu'est la création tout entière, qui ne connaît pas encore son Sauveur, voici que c'est le lieu de Marie (cf Apocalypse 12,6). Là, elle est nourrie pour partir en visitation vers tous ces hommes et femmes du désert qui ne connaissent pas le sens de leur existence et leur appel à la vie divine : Marie toute proche de nous par la grâce de l'Assomption-Visitation.

 

Chaque fois que nous recevons une grâce, c'est Marie qui vient nous visiter. Elle a les moyens de grâce pour, et si je puis dire, les moyens physiques de se déplacer partout à la fois, sans avoir à bouger. Elle souhaite que tous les hommes bougent, réagissent comme Élisabeth, comme Zacharie, comme le petit Jean-Baptiste.

 

La Visitation dans l'Assomption. L'Assomption pour la Visitation. Marie dans l'Assomption est dotée par son Seigneur d'un pouvoir de présence et d'activité universelles au cœur de chacune des consciences.

 

C'est pourquoi notre cri de prière à Marie en ce jour de 15 Août :
"O ! Notre Mère toute-proche-dans-la-gloire-de-l'Assomption !" L'Assomption n'est pas l'enlèvement de Marie ailleurs où elle reçoit une récompense bien méritée, l'Assomption est une dotation de moyens "d'en haut", de moyens de gloire, qui permettent à Marie d'être désormais la contemporaine intime de chaque liberté, de chaque conscience pour lui murmurer par le dedans le sens de sa prédestination.

 

Nous sommes visités par Marie. Voilà le cadeau que le Temple ouvert dans le ciel nous fait : l'Arche d'Alliance, Marie dans le Temple. Jésus nous la donne !

 

 

Florin Callerand

La Roche d'Or, 15 Août 1997

En la fête de l'Assomption

 

Assomption : Nous sommes visités par Marie...

Reprise de l'accueil dans nos maisons : aux Fontanilles et à la Roche d'Or 

Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...
Assomption : Nous sommes visités par Marie...

"Dans la clarté", CD Tissage d'or 4 (Communauté de la Roche d'or)