70 ans de la Roche d'Or... "Continuez, continuez, tout est en avant !"

Publié le par Danièle Valès

Chers amis,

Les heures que nous vivons à la Roche dOr nous donnent la sensation d’être dans un train qui sest brutalement arrêté en pleine campagne en invitant les passagers à descendre. Cest quelque chose comme cela qui sest passé mercredi soir, à lannonce du confinement pour le lendemain soir. La conscience de cet événement, probable, inéluctable au fil des heures, donnait à Olivier de prêcher depuis le premier soir de la retraite comme si chaque conférence était la dernière. L’eucharistie de jeudi matin fut un véritable envoi dont voici un bref extrait :

"Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu" nous dit St Paul dans sa lettre aux Romains et St Jean, dans sa 1ère lettre dira : "Notre victoire, c'est notre foi". C’est la force de notre confiance, de notre adhésion renouvelée dans le Christ qui nous communique du dedans son adhésion permanente, éternelle en son Père. C'est cette force-là qui fait qu'on traverse. Et remarquez que dans St Jean, Jésus ne calme pas la tempête. Non, elle existe toujours, la nuit est toujours là, les ténèbres sont toujours là, les vagues sont toujours là, mais, à peine prononce-t-il ces paroles : "C'est moi, n'ayez pas peur" - ils n'ont même pas le temps de lui dire "Viens avec nous" - qu'ils ont fini la traversée.

Je voulais vous lire ces textes-là pour que nous repartions équipés, avec la conscience de qui nous avons dans nos vies. Nous ne sommes pas seuls. Oui nous ramons, notre monde rame. Mais dans ce que nous vivons dans notre relation au Christ, et son retentissement pour ce monde, le Seigneur Jésus nous dit : "C'est moi, n'aie pas peur, je suis vainqueur de toutes les formes de mort dans ta vie et je ne te lâche pas, je te conduirai toujours sur des prés d'herbe fraîche pour te donner ma nourriture, la seule qui te donne de vivre : Moi-même ».

(P. Olivier Sournia, eucharistie du 29 Octobre 2020)

 

De son côté, dans son mail du soir Jean-Luc nous écrivait :

« Notre retraite de cette troisième "Semaine Sainte" annuelle, qui nous est particulièrement chère, aura duré exactement le temps d’une récollection, l’équivalent du vendredi soir au dimanche à midi... L’Esprit Saint a "mis la gomme" dans la parole d’Olivier et il ne fait aucun doute que les retraitants repartent bien équipés pour affronter les flots tumultueux de notre monde. Ils ont reçu le menu d’une bonne semaine !

Cette année, notre première "Semaine Sainte", l’officielle, s’est déroulée au fond de la Grotte. Celle du mois d’août a eu l’honneur de laisser resplendir Marie sans problème, sous un soleil s’inclinant devant la Gloire de son Assomption-Visitation au fond de chacune de nos consciences. Et celle de la Toussaint vient nous cueillir au soleil de la grâce de notre fondation pour nous diriger à nouveau vers le fond de nos grottes...

Il y a comme une insistance : de partout et pour tout le monde, un retour à la Grotte est plus qu’essentiel pour que puisse surgir un "après"...»

 

A la fin de cette eucharistie d’envoi, nous apprenions le grand passage de Mithé (Marie-Thérèse Naudin), notre doyenne. Entrée en communauté à Gouille en 1957, c’était la plus ancienne des témoins des premières années. La maladie d’Alzheimer l’avait physiquement éloignée de nous depuis 4 ans. « Moi, je suis la vigne et vous les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruits, car en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire … » (Jean 15,5), c’est par ces mots que nous aimons accompagner le passage en notre ciel communautaire de cette bourguignonne, fille de vigneron. La communauté du Ciel qui repose à la Clairière l’a accueillie samedi auprès d’Annette partie un mois plus tôt.
 

Nous-mêmes devions avoir nos Assises Communautaires la semaine prochaine et certains des Fontanilles et du Russey nous avaient déjà rejoints. Nous nous apprêtions à fêter la Toussaint, ce 70ème anniversaire de notre fondation, heureux de préparer cette page du blog et de vous donner quelques échos de ces longues années durant lesquelles Marie n’a cessé de visiter sa maison et d’honorer tous ceux qui sont venus jusqu’à Elle.
 

Aujourd’hui chaque retraitant est reparti chez lui, et nous vous accueillons tous au cœur de notre Communauté, à la Roche d’Or, aux Fontanilles, au Russey… Avec Florin et l’innombrable nuée des témoins du Ciel, nous disons et redisons MERCI ! Merci pour ces années de Visitation de Celle que nous aimons appeler  : « Marie Toute Proche dans la Gloire de l’Assomption, en visitation permanente au cœur des consciences ».
 

"Bienheureux les humbles : ils recevront la terre en héritage..." Dans ce texte - extrait du livre "Un pauvre appelle, Dieu répond" - Florin nous ouvre la route pour les temps qui viennent : « Cette béatitude peut devenir nôtre à volonté. Car il n'est personne en qui Dieu ne parle, si toutefois on a une âme de petit enfant et un cœur vulnérable pour recevoir, comme dans une grande voile ouverte, le moindre souffle de l'Esprit ! “
 

Nous aimons aussi parcourir avec vous ces années d’histoire, en voici un premier volet à travers ce petit film qui parcourt la construction de la Roche d’Or jusqu’en 1994. Nous continuerons à rassembler les fils de notre histoire, de nos maisons (Mas Quinta, les Fontanilles), et ces évènements et relations de grâce d’où sourd aujourd’hui plus que jamais notre Communauté en sa grâce propre. C’est un travail d’action de grâce pour les visitations dont nous ne cessons d’être l’objet et que nous souhaitons vous partager (en attendant, je vous renvoie à notre site internet sur lequel nous avons profondément travaillé les pages « Aux origines »). Dès l’annonce du nouveau confinement une retraitante s’est écriée : « Vous allez continuer le blog ? » Vous le voyez, nous continuons, nous n’avons d’ailleurs jamais arrêté ! Même si vous n’êtes pas, pour un temps, physiquement dans nos murs, vous êtes toujours avec nous…

 

Danièle Valès

 

Petit film de 8 min qui parcourt la construction de la Roche d’Or jusqu’en 1994...

Publié dans Au fil des jours..., Vidéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :