Sur le chemin de Bethléem…

Publié le par Danièle Valès

Cette année le chemin vers Bethléem ne scintille pas des mille lumières de nos rêves et projets de fête. Les dernières annonces gouvernementales nous disent que la nuit n’est pas finie et de partout nous parviennent les messages : « Restez chez vous », « Protégez-vous », « Protégez vos proches ». Même si nous avons conscience de la gravité de ce qui se joue pour notre vie à tous, la fameuse « distanciation sociale » nous pèse comme un boulet au pied que nous traînons dans notre marche vers Bethléem.

Il est vrai que, cette année, notre route vers ce Noël conduit certains vers des jours de grande solitude, particulièrement éprouvants en ces si longues nuits. D’autres voient se rétrécir l’espace de rencontres familiales ou fraternelles, tant attendu après ces longs mois de « guerre sanitaire ». Nous-mêmes fêterons, pour la première fois de notre histoire, un Noël sans retraitants et sans rassemblement communautaire début janvier.

« Bienheureux les affamés et assoiffés de Justice » : le texte de Florin que nous vous proposons aujourd’hui est extrait de « Un pauvre appelle Dieu répond ». C’est un écrit de combat, sa vigoureuse exhortation nous rattrape comme la Tramontane aux Fontanilles en ses jours de véhémentes bourrasques qui nous saisissent dès le pas de la porte. Respirer l’air vif et exigeant de l’Évangile n’est-il pas finalement le meilleur moyen de reprendre souffle ensemble ?...

 

Danièle Valès

 

 

“Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés.”

Il existe un ton commun, essentiel, qui passe comme un courant d'une béatitude à l'autre. Si bien que l'on peut dire que chacune les contient toutes. Le "commun essentiel" à toutes les béatitudes c'est que le temps de la libération est arrivé du fait de l'apparition du Messie dans le cours de l'histoire des hommes.  [lire la suite...]

 

 

Publié dans Au fil des jours...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :