Qui nous roulera la pierre ?

Publié le par Danièle Valès

Nous voici à nouveau au matin de Pâques. Il y a un an, nous pensions que cette étrange Semaine Sainte, sans retraitants, ne se reproduirait pas. Nous croyions également, qu’en sortant du confinement, nous serions à l’aube d’une reprise de la vie qu’on disait « normale ». Mais rien de cela n’est advenu. Nous commençons demain un troisième confinement et l’horizon de la reprise de l’accueil ne cesse de reculer. La pandémie est finalement comme un de ces gros bateaux dont la houle de l’étrave secoue et renverse tout ce qui se trouve sur son passage. Nous le découvrons tous les jours au travers des nouvelles reçues de nos proches et du monde.

Alors, en ce matin de Pâques, le questionnement inquiet des femmes se rendant au tombeau prend une intensité nouvelle. Je les imagine cheminant dans le jour naissant, murmurant entre elle l’angoissante question : « Qui nous roulera la pierre ? ». Au chagrin de la perte de l’Aimé s’ajoute celui de la faiblesse et de l’impuissance : « Qui nous roulera la pierre ? ».

Aurions-nous, en ce matin de Pâques, oublié que la pierre a été roulée, qu’un ange s’est assis dessus pour que personne ne la repousse et que tous voient le tombeau vide, celui du Nazaréen mais aussi les nôtres car ils sont tous visités par le Ressuscité ? Si nous avons pu, dans cette nuit de Pâques, proclamer notre foi, c’est dans les lignes de notre quotidien que nous l’écrivons au jour le jour. Les temps que nous vivons nous y invitent de manière pressante.

Sur l’étole offerte à Roger pour son jubilé sacerdotal, nous avons fait broder la parole de Jésus dans Saint Jean : « Restez avec Moi ». N’est-ce pas là seulement que nous recevons les yeux pour voir que la pierre est roulée ? C’est aussi l’invitation du texte de Florin que nous vous proposons aujourd’hui : « …il faut préparer et accroître sa propre résurrection, œuvre commune de Dieu et de l'Homme, œuvre majeure de Celui qui donne tout, œuvre indispensable de celui qui reçoit tout. »

Très belle fête de Pâques à chacun. Christ est vraiment ressuscité, nous y croyons et c’est la lumière à laquelle nous marchons et préparons jardins et maisons pour vous accueillir enfin !
 

Danièle Valès

 

 

 

 

Vivre déjà, préparer encore sa résurrection !

Il n'est pas un moment de sa vie terrestre où Jésus n'ait aspiré à la pleine Gloire de Dieu, pour Lui-même et pour nous avec Lui, soulevé par le désir de la Résurrection.

Si déjà avant l'Annonciation, Marie de Nazareth aspirait à la venue d'un Messie qui apporterait au monde ce que jusque-là les plus grands prophètes, parce que simples hommes, n'avaient pu lui donner, à combien plus forte raison le Fils de Dieu, inspirateur du désir de sa future Mère, vient-il pour dire au Père : "A quand l'effusion de ta Gloire sur ta création ?"... [Lire la suite...]

 

Dans les jardins de la Roche d'Or !...
Dans les jardins de la Roche d'Or !...
Dans les jardins de la Roche d'Or !...
Dans les jardins de la Roche d'Or !...
Dans les jardins de la Roche d'Or !...
Dans les jardins de la Roche d'Or !...
Dans les jardins de la Roche d'Or !...
Dans les jardins de la Roche d'Or !...
Dans les jardins de la Roche d'Or !...

Dans les jardins de la Roche d'Or !...

...et dans les jardins des Fontanilles !
...et dans les jardins des Fontanilles !
...et dans les jardins des Fontanilles !
...et dans les jardins des Fontanilles !
...et dans les jardins des Fontanilles !
...et dans les jardins des Fontanilles !
...et dans les jardins des Fontanilles !
...et dans les jardins des Fontanilles !
...et dans les jardins des Fontanilles !

...et dans les jardins des Fontanilles !