"D’où me vient ce bonheur ?..."

Publié le par P. Olivier Sournia

Chers amis,

A la Roche d’Or, nous aimons dire que la semaine du 15 août est pour nous comme une semaine sainte, tant est importante pour nous cette fête de l’Assomption de Marie. Aussi, quel n’est pas notre bonheur de célébrer Marie avec beaucoup d’entre vous, que nous pouvons enfin accueillir en nos murs…

« Marie dans la gloire vient nous visiter ! », criait Florin, et voilà qu’elle nous pousse irrésistiblement à vous rejoindre chez vous par le moyen de ce blog… Comme un abri de fraîcheur en ces temps d’aridité climatique, mais aussi sanitaire et sociale, nous sommes heureux de fêter la présence intime de Marie, limpide, enthousiaste, combative…

Dans le magnifique texte que nous partageons en ce jour, Roger vous prendra par la main, dans un souffle qui, nous en sommes certains, saura vous donner réconfort et courage ! A sa lecture, nous entendons à chaque ligne : « D’où me vient ce bonheur que la Mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi… ? ». Roger nous introduit, avec feu et profondeur, dans le tressaillement ému qui est le sien… afin qu’il devienne le nôtre !

Très belle fête à vous ! Que Marie vous tienne en sa tendresse et sa clarté !

Olivier Sournia

 

Fête de l'Assomption : la rapidité de Marie...

Ce qui apparaît dans le récit de la Visitation (Luc 1,39-56), c'est la rapidité de Marie : dès qu'elle porte l'enfant qu'elle a conçu par le Saint-Esprit, elle est mise en mouvement.

Qu'est-ce que cette rapidité ? Ce n'est pas une vélocité qui viendrait simplement de ce que l'on ait des bonnes jambes, cette rapidité est celle de l'Esprit Saint. Dès qu'on porte Jésus au-dedans de soi, on court. Dès qu'on entend la voix de Jésus, à travers celle de Marie, ça tressaille ! [lire la suite...]

 

Publié dans Au fil des jours...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :